Au sein de la famille Fedora, une nouvelle variante se prépare : la Sylverblue. A l'heure où sont écrits ces mots, une version 28 stable et une version 29 (Beta) sont disponibles. Cette mouture, qui sera théoriquement prête pour la version 30 de Fedora, propose de fournir une image système avec des mises à jour fiables et des retours en arrière faciles ainsi qu'un support intégré de Flatpak et OSTree.

Retour d'expérience au bout d'une semaine de la version 29 :

  • Installation simple et rapide ;
  • Configuration de root et utilisateur au moment de l’installation ;
  • Premier démarrage assez rapide (malgré que l’installation a été faite sur un DD externe) ;
  • Possible d'ouvrir une session wayland (Gnome), classique (gnome-classic) et X-Org (gnome-xorg) ;
  • Un nombre très réduit d’applications installées, d’où la rapidité de l’installation (pas même un visionneur d’image) ;
  • Petit passage par la configuration du profil au démarrage ;

Pour les utilisatrices et utilisateurs de Fedora, notez que la gestion des paquets ne passe pas par DNF ; ce n’est pas une version workstation ou dérivée. Il faut utiliser rpm-ostree à la place ; exemple pour mettre à jour l’os avec Terminal :

sudo rpm-ostree update

Puis

sudo systemctl reboot

Attention : après une installation de paquets avec rpm-ostree, une mise à jour du système, etc., si vous n'utilisez pas la commande ci-haut pour redémarrer la machine, les modifications ne seront pas prises en compte.

Si vous voulez installez des applications en mode graphique avec Logiciels, la logithèque Gnome, suite à l’installation de cette version de Fedora, oubliez dans un premier temps.

Seules les extensions pour #Gnome et quatre applications de réseaux sociaux made in Gafam - je me demande bien pourquoi ! - sont installables depuis la logithèque. Les autres catégories n’affichent rien. Avec logiciels, en l’état, vous pourrez au mieux désinstaller les logiciels installés via le terminal mais ne pourrez appliquer les mises à jour.

Pour installer des applications, une première solution consiste à les installer via le Terminal avec rpm-ostree. Exemple pour installer un visionneur d’image :

sudo rpm-ostree install gthumb

A noter :

  • la première fois que la commande rpm-ostree install est utilisée au cours de la session, cela chargera d’abord les métadata des dépôts de Fedora, donc cela prendra plus de temps que les fois suivantes ;
  • que les applications installées avec cette méthode ne sont accessibles qu’après un redémarrage de la machine ;
  • mieux vaut donc installer un ensemble d’applications.

Pour redémarrer :

sudo systemctl reboot

Pour installer des applications, une deuxième solution consiste à utiliser Flatpak dont il faut, pour l'heure , activer le dépôt ; ouvrir un terminal :

flatpak remote-add --if-not-exists flathub https://flathub.org/repo/flathub.flatpakrepo

Cela aura pour effet de commencer à peupler la logithèque de Gnome et vous pourrez commencer à installer des application Flatpack en mode graphique.

Le fait de n'avoir quasiment aucune applications installées par défaut permet de choisir ce qu'on veut post installation du système ; cela peut représenter un avantage pour les personnes qui ne souhaitent pas se voir imposer le choix de logiciels par les développeurs mais pas pour celles qui veulent un bureau informatique pret à l'emploi dès le premier démarrage de la machine. A titre personnel, je privilégie encore, sur cette mouture, l'installation des application par rpm-ostree.

Au bout d'une semaine de test en usage bureautique, mais pas sur une machine "production", je n'ai rencontré aucun bug avec la béta de la version 29.

Plus d'infos : https://silverblue.fedoraproject.org/

Post suivant Post précédent